Zeb & Web

TPE, PME et Digital : vrais ou faux amis

Nous l’avons tous constaté et c’est sans appel : le numérique est entré dans nos vies de clients – consommateurs – usagers de biens et services par la porte, la fenêtre et le trou de souris ! Et les deux dernières années ont accéléré ce processus de manière vertigineuse. Nos commerçants et nos serviteurs de la santé ont largement amélioré leurs services et développé leurs canaux de vente (bienvenue au click and collect, aux plateformes de réservations, à la quantité de produits accessibles à l’achat en ligne ….).

Finalement à cette étape : TPE, PME et Numérique sont-ils finalement de vrais ou faux amis ?

Nous avons choisi de réexplorer la dernière étude publiée par France Numérique et nos dernières expériences clients. C’est bien de pouvoir s’inspirer et se positionner dans le grand univers des TPE PME. On vous publie en bas de l’article le lien direct vers l’étude complète et l’open data si vous êtes fan de l’exploration des données.

Retour sur les motivations et les priorités de nos TPE PME

Le premier point que nous relevons est particulièrement criant et démontre bien que notre préoccupation est sous tension accélérée. Si nous regardons l’évolution entre 2020 et 2021 nos 3 premières motivations et priorités de TPE PME :
Ces préoccupations sont demeurées valides en 2022 avec la nouvelle crise internationale : nous avons toujours besoin de nous adapter toujours et de trouver toutes les solutions possibles pour préserver ou diversifier nos marchés clients et fournisseurs. Nos usages se diversifient dans ce sens et le numérique reste un outil qui prédomine dans notre façon d’être plus agile. 

Quels usages du numérique pour les TPE PME ? Quels budgets ? et quels points de vigilance ?

Sur les entreprises interrogées par France Numérique, les chiffres sont significatifs et montrent un usage numérique qui s’est développé non seulement sur les usages de vente et de visibilité mais aussi sur les outils numériques de collaboration et de gestion, nous vous parlions de tous ces axes dans notre article de début d’année à relire : Panorama du digital.

Point de vigilance # 1 : le conseil 

Pour autant nombre de clients et de partenaires nous révèlent que si ils sont parmi ces usagers du numérique, ils ne sont pas toujours satisfaits ou totalement insatisfaits du résultat. C’est vrai qu’il est difficile de trouver un acteur qui à la fois dispose de la compétence d’étudier le périmètre de l’entreprise et de lui émettre une recommandation pertinente. Alors les entreprises se retrouvent souvent aux prises d’un diagnostic de maturité mais qui ne leur donne pas de solution concrète et adaptée à mettre en œuvre pour obtenir du résultat. Parfois elles se retrouvent même embarquées dans des solutions inadaptées à leurs objectifs, leurs contraintes de temps, leurs clients ou leurs produits/services. Encore une fois, il y a toujours une solution numérique pour vous aider mais tous les outils numériques ne sont pas adaptés à tous (cf notre article : Pourquoi se faire conseiller avant de se digitaliser)

Point de vigilance # 2 : le client

Le consommateur-usager est cruellement exigeant et vous risquez plus de le perdre que de la gagner ou le conserver pour des comportements maintenant bien repérés :

  • Le taux de scroll (défilement de la page), indicateur crucial : “Un taux de scroll élevé suggère que l’utilisateur comprend facilement qu’il trouvera du contenu supplémentaire. Un tel taux indique également que votre page offre une structure logique et de la valeur ajoutée, tout en répondant efficacement aux besoins du visiteur”, explique Contentsquare dans son étude.
  • Retenir le visiteur au-delà de la première page : Selon Google, le risque de rebond augmente de 32 % si le temps de chargement passe de une à trois secondes. Deux secondes de trop et l’utilisateur se volatilise…

Ces observations vous prendront du temps, vouloir être partout, sur tous les réseaux ou même avoir un site, exige de la compétence et du temps pour bien faire. Mieux vaut moins en faire mais bien le faire !

Point de vigilance # 3 : Le budget

Comme tous les produits, on a du numérique à tous les prix. Mais le prix et l’outil ne font pas toujours le résultat comme l’habit ne fait pas le moine. Les gammes de prix déclarées dans l’enquête de France Numérique correspondent assez bien aux investissements que nos clients déclarent être prêts à payer pour un résultat ciblé. Il n’existe pas encore de classement rapport qualité prix comme dans les classes énergétiques de nos électroménagers, alors pour faire vite et bien et éviter les erreurs d’investissement, restez au contact de votre conseil.

Finalement vrais ou faux amis ?

Plutôt de plus en plus de vrais amis nos TPE PME et Numérique, beaucoup rencontrent de vrais succès dans les objectifs qu’ils se sont donnés, certains naturellement parce qu’ils ont l’appétence et la compétence, d’autres parce qu’ils ont à leur côté le bon conseil. 

Nombreux encore malheureusement sont déçus par le résultat généré surtout par rapport au temps ou au budget consacré, car il faut le rappeler le numérique n’est pas la fée Clochette, il faut lui donner du temps et/ou de l’argent pour qu’ils vous rapportent. Mais rien n’est irréversible, c’est la magie du numérique ! Gardez confiance la bonne solution existe forcément pour vous. Contactez nous 😉

Sources : Pour aller plus loin, comme promis : Comprendre le numérique et l’open-data